Besoin d’aide ? Parler à un de nos spécialistes.

Offre de bienvenue LIBRE20

(3x20% sur les 3 premières BOX, sur toute la gamme A Lovely Day)*

  • Home
  • Magazine
  • Femmes
  • L’incontinence féminine : comprendre les différents types d’incontinence et les prévenir

Journal de la vessie

Comment soigner l'incontinence urinaire chez la femme ?

11 juillet 2021

Partager
Les types d'incontinence féminine : causes et traitements

Qu’est-ce que l’incontinence féminine ?

L’incontinence féminine, c’est toutes ces fuites urinaires plus ou moins importantes que vous avez pu constater à divers moments de votre vie. Les pertes urinaires, il n’y a pas d’âge pour être concernées. En effet, nous nous souvenons toutes de ce moment désagréable où nous avons senti couler quelques gouttes d’urine dans nos sous-vêtements, et ce n’est pas la fin des haricots pour autant.

Qu’est-ce que la rééducation périnéale ?

C’est une méthode qui permet de tonifier les muscles du périnée et les sphincters périnéaux (urètre et anus) après des traumatismes (accouchements, grossesses…). Voici les différentes techniques de rééducation périnéale : les massages, le biofeedback et l’électrostimulation.

Quels sont les différents types d’incontinence chez la femme ?


Pourquoi moi ? Pourquoi ai-je des fuites urinaires ? Vous vous demandez pourquoi cela vous est arrivé ? Respirez, nous allons vous expliquer les différents types d’incontinence et les causes de ces fuites.

L’incontinence peut être due à plusieurs facteurs comme la constipation, la descente de la vessie, la prise de certains médicaments, l’affaiblissement des muscles du périnée. Il existe plusieurs types d’incontinence, les voici :

 

1. Incontinence d'effort


●     L’incontinence d’effort qui est la forme la plus courante chez les femmes. Elle est due à une pression accrue dans l’abdomen (effort physique, rire, toux, éternuement…) qui entraîne une faible perte d’urine. Les causes : grossesses, accouchements, opérations chirurgicales du bassin et de l’abdomen.

2. Incontinence urinaire par impériosité

 ●     L’incontinence urinaire par impériosité se traduit par une envie irrépressible d’uriner et par des fuites importantes qui surviennent à cause des contractions anormales de la vessie que le cerveau n’est pas capable d’empêcher. Ce type d’incontinence peut être lié à plusieurs maladies (Parkinson, Alzheimer, AVC, infection urinaire, cystites et pyélonéphrites) et à votre consommation de certaines boissons (thé, café, alcool). Elle concerne 25 % des femmes.

3. Incontinence mixte

 ●     L’incontinence mixte qui combine les symptômes de l’incontinence d’efforts et de l’incontinence par impériosité. Elle touche 25 % des femmes.

4. Incontinence par regorgement

 ●     L’incontinence par regorgement qui se traduit par des fuites urinaires survenant lorsque votre vessie est trop remplie. Ce phénomène peut être lié à des difficultés à uriner. Ce type d’incontinence est notamment dû à la faiblesse du muscle de la vessie, à un blocage de l’urètre, à des maladies ou à des traitements qui distendent la paroi de la vessie.

5. Incontinence fonctionnelle

 ●     L’incontinence fonctionnelle qui se caractérise par des troubles physiques (relâchement du sphincter et du périnée, arthrose…) ou mentaux (AVC…) empêchant la personne d’arriver aux toilettes avant d’uriner. Ce trouble est plus répandu chez les personnes âgées qui sont plus touchées par des problèmes de mobilité.

6. Incontinence totale

 ●     L’incontinence totale qui se caractérise par une incapacité à contrôler sa vessie et par des fuites continues. Elle est due à des maladies de la mœlle épinière, à la destruction des sphincters, à des accidents ou à un trajet anormal entre la vessie et le vagin.

Les traitements de l’incontinence urinaire féminine : médicaments, chirurgie, rééducation


Voilà ! Maintenant que vous connaissez les différents types d’incontinence et leurs causes, nous allons faire le tour des traitements qui existent pour soigner l’incontinence féminine afin que vous puissiez vous épanouir sans penser aux éventuelles fuites. Les traitements varient en fonction du type d’incontinence qui vous touche.

 

●      Pour soigner l’incontinence d’effort, vous pouvez effectuer une rééducation périnéale ou des exercices pour muscler votre périnée. Vous trouverez des exemples d’exercices et des conseils sur la rééducation périnéale dans l’article suivant : « Rééducation périnéale et routine d’exercices pour muscler son périnée : dites adieu aux mauvaises habitudes ». Ces exercices peuvent être pratiqués par toutes les femmes pour tonifier le périnée.

 ●     Pour prévenir l’incontinence urinaire par impériosité, suivez ces conseils : évitez de boire des boissons contenant de la caféine (café, boisson énergisante, soda…) ou du thé qui peuvent irriter la vessie et entraîner des envies pressantes. Ne buvez pas trop afin de ne pas trop remplir votre vessie. Adaptez votre régime alimentaire pour manger davantage de fibres et éviter la constipation qui a tendance à effectuer une pression sur la vessie.

Vous pouvez également avoir un traitement à base d’antispasmodiques (médicaments qui réduisent les contractions de la vessie) sur prescription de votre médecin.

 ●     L’incontinence mixte peut être traitée en effectuant une rééducation périnéale et des exercices pour muscler le périnée qui peuvent être associés à des médicaments (antispasmodiques). De la rééducation comportementale peut également vous être proposée pour modifier les comportements urinaires (miction) et vos habitudes en ce qui concerne la consommation de boissons.

 ●     L’incontinence par regorgement peut être soignée en effectuant un entraînement à la miction qui consiste à uriner à heures fixes ou en effectuant une rééducation comportementale pour modifier vos comportements mictionnels. La chirurgie peut être utilisée pour supprimer les obstacles qui empêchent la vessie de se vider.

 ●     L’incontinence fonctionnelle peut être supprimée en suivant une rééducation comportementale, périnéale et avec un traitement médicamenteux.

 ●     L’incontinence totale est quant à elle traitée avec une opération qui peut être combinée avec un traitement médicamenteux. Ce type d’incontinence est continu et les pertes peuvent être abondantes.

 En plus de toutes ces méthodes, vous pouvez utiliser une de nos protections urinaires pour femme « A Lovely Day »  pour passer votre journée sereinement sans penser aux fuites urinaires.

 Saviez-vous que les fuites sont souvent induites par des changements importants ?

 

●     Les grossesses, la ménopause, les règles, les maladies (Parkinson, Alzheimer, diabète, sclérose en plaques), les changements physiques (prolapsus, cystocèle, surpoids) et la vieillesse peuvent en être la cause.

●     Le sport peut également entraîner des fuites du fait des impacts et à-coups qui fragilisent le périnée.

●     Ne portez pas de talons trop hauts qui modifient votre posture ! Le corps compense en changeant le rapport de force entre les abdominaux et les muscles dorsaux, ce qui fragilise le périnée.

  Conclusion : nous sommes toutes concernées par les fuites urinaires. En effet, 50% des femmes en font l’expérience au cours de leurs vies et la plupart d’entre elles ne consultent pas leurs médecins. Mettez fin à l’omerta ! Il est temps d’oser : parlez-en avec votre médecin et avec vos proches pour dire « au revoir » à l’incontinence féminine.

 

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le :

Email