Besoin d’aide ? Parler à un de nos spécialistes.

Offre de bienvenue LIBRE20

(3x20% sur les 3 premières BOX, sur toute la gamme A Lovely Day)*

Mode de vie

Incontinence urinaire : la comprendre afin de mieux vivre avec

10 décembre 2020

Partager

Les différents types d’incontinence urinaire

De nombreuses femmes ont une faiblesse de la vessie pendant la ménopause, d’autres pendant ou après la grossesse. Chez les hommes, c’est beaucoup plus une conséquence sous-jacente d’autres phénomènes médicaux. Certains signes indiquent que les changements hormonaux, en particulier un faible taux d’œstrogènes, touchent l’abdomen et peuvent entraîner un changement de position de la vessie et des fuites d’urine. Ce qui signifie que le tissu vaginal et le tissu urétral deviennent secs, fins et perdent de leur élasticité, créant une perte urinaire fréquente.

Il existe plusieurs formes d’incontinence urinaire :

- Il y a par exemple l’incontinence par impériosité : dans ce cas la vessie est hyperactive. Il suffit simplement d’y penser pour déclencher l’urgence. Elle peut aussi commencer par le simple bruit de l’eau ou en marchant.

- Il y a aussi les fuites liées à l’exercice : lorsque vous soulevez un objet lourd, quand vous toussez ou riez, quelques gouttes d’urine sortent, sans pour autant que vous ayez envie d’uriner.

- L’incontinence urinaire totale signifie que l’urine coule involontairement de jour comme de nuit.

Une fois que vous avez identifié le type d’incontinence que vous avez, vous pouvez choisir la solution qui vous correspond le plus sans avoir à mettre de côté votre style de vie.

 

Qu’est-ce que c’est qu’une IVU ?

 

Si cela n’est pas traité à temps, l’incontinence peut se transformer en infection des voies urinaires (IVU) et se propager jusqu’aux reins devenant ainsi récurrente, causant une détérioration de la vessie.

Dans ce cas précis, il est important de suivre les consignes de votre médecin.

Si vous avez par exemple une incontinence urinaire totale, le premier traitement proposé est généralement la rééducation musculaire par l’exercice ou l’électrostimulation.

En effet, vous pouvez pratiquer des exercices de Kegel pour renforcer le périnée dans différentes positions. Surtout, ne vous inquiétez pas si les résultats ne se voient pas immédiatement. Généralement, les effets commencent à se faire sentir après quelques semaines.

Ne gardez surtout pas vos urines longtemps pour éviter une hyperactivité de la vessie.

 

Vivre avec une IVU

 

Face à cette situation, le plus important est de savoir que cela peut arriver à tout le monde, que ce n’est pas un fardeau et surtout que rien ne vous empêche de mener à bien vos nombreuses activités.

Au début, Martine craignait d’avoir un petit « accident » devant ses petits-enfants, mais très vite, elle a trouvé des produits confortables et elle passe désormais des journées à s’occuper de ceux-ci sans se soucier de ses petites fuites.

Il existe plusieurs solutions fiables pour des fuites urinaires : des accessoires, des serviettes, des culottes, tout ce qu’il faut pour votre sécurité.

Vous pouvez également essayer de rééduquer la vessie, par exemple en urinant à une heure fixe toutes les deux à trois heures. Cela va vous éviter d’aller constamment aux toilettes.

Découvrez les protections pour femme contre l'incontinence urinaire et les fuites urinaires A Lovely Day.

L’incontinence urinaire est un petit inconfort auquel on peut remédier.

Ce qu’il faut retenir sur l’incontinence urinaire

L’incontinence urinaire, n’est pas une maladie et elle ne vous empêche pas de vivre votre vie.

En parler est déjà un point important car vous pourrez ainsi lever les préjugés et surtout cela vous fera du bien. N’hésitez donc jamais à aborder le sujet autour de vous, notamment avec votre médecin. Avec son aide, vous trouverez des solutions et des accessoires confortables pour votre confort.

 

Perte urinaire, pensez à garder la forme

 

Si vous voulez limiter ou retarder l’affaiblissement musculaire, pensez à garder un mode de vie plus sain.

Votre forme physique par exemple est primordiale. Les petites fuites ne doivent pas vous priver de votre sport favori.

Adoptez une alimentation plus équilibrée et saine pour ne pas avoir de constipation.

Martine, très active en est l’exemple. En adaptant son nouveau style de vie à ses activités, elle continue ainsi à discuter pendant des heures avec son amie d’enfance, elle fait ses courses, reçoit parfois ses amis et passe aussi du temps avec ses petits-enfants. Tout cela, en toute sérénité.

Essayez aussi de rééduquer votre vessie. Cela consiste à retenir les urines pendant trois minutes, ensuite six, puis dix minutes et ainsi de suite.

 

Restez zen

 

Rien ne vous empêche de vous consacrer normalement à vos nombreuses occupations.

Vous n’avez pas à porter des couleurs sombres, encore moins des habits plus amples pour dissimuler quoi que ce soit. N’oubliez pas qu’il existe des solutions adaptées, confortables, invisibles et surtout de très bonnes qualités pour assurer votre confort.

N’arrêtez surtout pas de boire de l’eau par peur d’aller constamment aux toilettes. L’eau ne peut que faire du bien à votre organisme. En revanche, limitez la consommation d’alcool et de café, la cigarette est aussi déconseillée.

Alors, ne pensez pas à un quelconque désagrément, profitez de vos journées, de vos dîners ou des week-ends entre amis.

Beaucoup de tabous autour de l’incontinence font que certaines personnes, suite à des fuites urinaires fréquentes pendant le sommeil, choisissent de dormir dans une chambre séparée par pudeur vis-à-vis de leur partenaire. En parler permet de ne pas en arriver là et de comprendre ce que c’est exactement.

Discutez avec votre médecin, votre pharmacien, un spécialiste ou autour de vous.

Si vous voulez en parler ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous écrire à l’adresse  coach@alovelyday.com.

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le :

Email