Besoin d’aide ? Parler à un de nos spécialistes.

Offre de bienvenue LIBRE20

(3x20% sur les 3 premières BOX, sur toute la gamme A Lovely Day)*

Journal de la vessie

Que faire quand la vessie ne se vide pas complètement ?

10 décembre 2020

Partager
Que faire quand la vessie ne se vide pas complètement ?

Pourquoi j’ai commencé à faire attention à bien vider ma vessie ?


« J’adore le café et j’en buvais quatre, parfois cinq tasses par jour, même si aujourd’hui je me limite à une tasse par jour, parce que ça a tendance à irriter la vessie. J’ai eu plusieurs infections urinaires et mon urologue m’a demandé de réduire ou d’éliminer ce petit plaisir.

Le fait de boire autant de café m’obligeait à aller aux toilettes quatre fois par jour. Et j’y retournais encore deux fois presque tout de suite après en être sortie, pour quelques gouttes.

Le souci c’est que avec mon métier, c’est difficile d’interrompre un entretien d’embauche pour faire une pause, ce n’est pas professionnel. J’étais obligée de me retenir ou d’accorder moins de temps que ce que j’aurais souhaité à des candidats. En me retenant, j’ai déclenché des infections urinaires. Le plus frustrant était de ressentir des démangeaisons pour seulement quelques gouttes. »

Réduire les envies pressantes, supprimer les boissons irritantes

Un café par jour au lieu de quatre ou cinq a beaucoup aidé. J’ai remplacé ce café par des tisanes (en particulier la busserole et la bruyère ont un effet prouvé contre les infections urinaires) et je bois donc beaucoup plus de liquides. J’ai acheté du sirop d’airelles en pharmacie, c’est aussi idéal pour la vessie. Ma vessie peut désormais retenir plus de volume et avec une plus grande facilité.

La meilleure technique sur le trône pour bien vider sa vessie

Au travail, ou dans tout lieu public, j'utilise  le gel hydroalcoolique et je désinfecte le siège pour pouvoir m’asseoir aux toilettes.

Pour bien vider ma vessie, je suis les conseils de mon urologue :

- je m’assois en écartant moyennement les jambes, et je me penche vers l’avant en m’appuyant sur les cuisses,

- je me relaxe,

- je ne force pas (le muscle détrusor est celui qui comprime la vessie), je laisse couler,

- au bout d’une ou deux secondes, ma vessie commence à se vider et je laisse tranquillement faire, sans pousser, ni essayer d’accélérer. Ce n’est pas un concours de vitesse.

- quand les dernières gouttes sortent, je compte jusqu’à trois,

- puis je bouge le bassin de gauche à droite, au besoin je me lève quelques secondes et je me rassois, dans la même position. Rien que ça, et souvent ma vessie finit de se vider. En tout, 30 secondes.

Pourquoi bien vider ma vessie a vraiment changé quelque chose pour moi

Je bois beaucoup plus, mais plus sainement, et je vais aux toilettes moins souvent, ce qui est paradoxal. En buvant plus je suis mieux hydratée, mon urine est plus claire, donc m’irrite moins, et c’est moins stressant pour mes reins. Aller aux toilettes (trois fois au bureau) ne m’oblige pas à interrompre mon travail parce que me retenir un peu n’est pas pénible. D’ailleurs je n’ai pas l’impression de me retenir. Quand je vais aux toilettes, l’envie n’est jamais pressante ou gênante, j’urine, tout simplement.

En sortant je me sens plus à l’aise. J’ai vraiment la certitude d’avoir bien vidé ma vessie et je sais que je ne vais pas devoir y retourner avant trois heures, donc je peux me concentrer sur mon travail et mes réunions en paix. En plus, en remplaçant le café presque totalement par des boissons qui préviennent les infections urinaires, j’ai aussi un souci en moins, et comme je travaille beaucoup assise, ça me libère vraiment.

Découvrez les protections pour femme contre l'incontinence urinaire et les fuites urinaires A Lovely Day.

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le :

Email