Besoin d’aide ? Parler à un de nos spécialistes.

Offre de bienvenue LIBRE20

(3x20% sur les 3 premières BOX, sur toute la gamme A Lovely Day)*

Sexe et hormones

Les fuites urinaires disparaissent-elles après la ménopause ?

10 décembre 2020

Partager
Après la ménopause : Fuites urinaires, les solutions au quotidien contre les fuites

Fuites urinaires et ménopause : les différents types d’incontinence

 

Avec l’âge et la ménopause, les muscles du plancher pelvien ont tendance à perdre leur élasticité, ce qui peut entraîner deux types de fuites urinaires : de stress (communément appelée « d’effort ») et les fuites urinaires d’urgence.

 

●     Les fuites urinaires d’effort sont dues à une pression accrue dans la zone abdominale (toux, éternuement, sport, rire…) qui entraîne une petite perte d’urine.

 

●     Les fuites urinaires d’urgence résultent d’une envie pressante qui ne peut être retenue à cause d’une trop forte activité des muscles du plancher pelvien.

 

Si vous avez eu des fuites urinaires, sachez qu’il existe de nombreuses solutions en fonction de la situation. Comment prévenir les fuites urinaires à la ménopause ?

 

●     Adaptez votre activité sportive pour prévenir les fuites urinaires. Il est conseillé d’éviter les sports entraînant des pressions dans la région abdominale, comme la course à pied et la zumba qui favorisent l’apparition de pertes urinaires. Si vous aimez les sports doux, vous pouvez opter par exemple pour du yoga ou du Tai-chi, entre autres.

●     Adaptez votre régime alimentaire : évitez de consommer des aliments et des boissons acides et irritantes (soda, café, thé, boissons gazeuses, asperges, tomates…). Privilégiez les aliments riches en fibres comme le poireau, la carotte, le chou, le navet, la salade, les framboises ou les groseilles…

 

Vous vous demandez sans doute si le problème risque de persister ou de disparaître après la ménopause qui entraîne de nombreux changements dans votre corps.

 

Quelles solutions pour prévenir les fuites urinaires après la ménopause ?

À la ménopause, 30 à 50 % des femmes sont atteintes par le syndrome génito-urinaire qui se caractérise par la sécheresse ou par des gênes vaginales entraînant des fuites urinaires d’effort ou d’urgence. Il existe différentes solutions pour soigner le syndrome génito-urinaire et l’incontinence.

 

Pour le syndrome génito-urinaire :

 

●     Le laser est utilisé pour stimuler la muqueuse vaginale en réactivant la production de collagène qui augmente l’élasticité et la résistance des tissus et rééquilibre le PH et la flore vaginale. Cette technique permet de tonifier le vagin et indirectement le plancher pelvien. Renseignez-vous auprès d’un médecin avant d’entreprendre ce traitement.

●     Les traitements hormonaux : des traitements à base d’œstrogènes sont appliqués localement (crème, ovule, anneaux…) pour retendre les muscles du plancher pelvien.

●     La rééducation périnéale : il est possible de faire des exercices pour muscler son périnée et le tonifier pour prévenir l’incontinence. Les exercices de Kegel sont recommandés pour remuscler le plancher pelvien.

 

Pour les fuites urinaires :

 

●     Le biofeedback

●     L’électrostimulation

●     Les exercices de stimulation du périnée

 

Vous pouvez également utiliser les protections pour femme contre l'incontinence urinaire et les fuites urinaires A Lovely Day pour passer la journée au sec. 

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le :

Email