Besoin d’aide ? Parler à un de nos spécialistes.

Offre de bienvenue LIBRE20

(3x20% sur les 3 premières BOX, sur toute la gamme A Lovely Day)*

Sexe et hormones

Des fuites urinaires ?  Et alors ? Vous pouvez continuer à avoir des rapports intimes !

10 décembre 2020

Partager
Fuites urinaires et rapports intimes ne sont pas incompatibles.

Des rapports intimes perturbés par des fuites urinaires ? Pourquoi ?

La première fois où vous avez été confrontée à ce phénomène, vous vous êtes demandé comme Isabelle et Martine d’où cela pouvait provenir ? Et si c’était normal de ressentir de petites fuites durant vos rapports intimes ?

 

Différents types de fuites urinaires :

 

Vous avez dû, comme elles, mener votre petite enquête sur Internet. Après avoir fait quelques petites recherches, vous trouverez assez rapidement qu’il existe différents types d’incontinences ; trois pour être plus précis :

 

1. Fuites urinaires d’effort,

2. Fuites urinaires par impériosité, aussi appelées incontinence d’hyperactivité vésicale (envie urgente d’uriner sans pouvoir parfois la contrôler, ce qui peut faire  arriver quelques petits accidents),

3. Fuites urinaires mixtes (réunissant des symptômes des deux précédentes).

 

Pourquoi pendant les rapports intimes ?

 

Le moment où peuvent survenir ces petites fuites, durant le moment intime peut être varié et serait dû à différents symptômes à chaque fois. En effet, les femmes présentant de l’incontinence d’effort auront tendance à avoir des fuites urinaires surtout au moment de la pénétration, tandis que celles ayant de l’hyperactivité de la vessie se manifesteront plutôt quant à elles au moment de l’orgasme.

 

La question du pourquoi reste en suspens. Cependant comme le constatent les médecins :

« Il est normal de ressentir le besoin d’uriner lors de rapports. »

 

En effet, lors d’un rapport intime, la paroi vaginale va se gonfler vers l'avant. Ce gonflement, quand il va commencer à prendre de l’importance, va à son tour exercer une pression sur la paroi de l'urètre dont le rôle est de transférer l'urine de la vessie vers l'extérieur du corps. Ce phénomène va donc provoquer une sensation d’envie d'uriner qui n’aura pas comme véritable origine le trop-plein de la vessie mais plutôt une pression exercée sur cette zone.

 

En tant que femme, lorsque vous ressentez cela, votre premier réflexe est de tout arrêter subitement, de peur d’avoir une fuite. Or, c’est dommage, car cela peut vous empêcher d'accéder à tout plaisir. Ce « faux besoin d'uriner » survient surtout avant l’orgasme, c’est-à-dire au moment où l'excitation est la plus forte.

 

Environ 10 % des femmes ont déjà connu ce phénomène, que ce soit régulièrement ou occasionnellement. Ce phénomène serait le résultat d’une excitation et d’un plaisir intense. Subitement, le corps se détend complètement, opérant comme un « lâcher-prise » mais qui serait plus intense que d’habitude. Durant ce moment, la réaction masculine est contrastée entre de l’étonnement ou de la joie d’avoir pu procurer une jouissance forte. 

Comment remédier à cela durant les rapports intimes ?

Isabelle et Martine n’ont pas hésité à suivre leur premier réflexe qui a été de consulter leur médecin traitant.

 

Le médecin, votre fidèle allié :

 

En effet, il est très important de toujours consulter un médecin lorsque l’on a des fuites urinaires. Même si vous avez l’impression qu’elles n’ont rien de grave, il ne faut surtout pas hésiter ! Beaucoup de femmes sont mal à l’aise à l’idée d’aborder ce sujet, mais en vérité c’est quelque chose de totalement banal pour un professionnel de santé. 

 

De petites astuces pour vous faciliter la vie durant vos rapports intimes:

 

  1. Bien vider sa vessie avant tout rapport intime : une fois que vous l’aurez fait, vous aurez l’esprit plus léger concernant ce petit inconfort. De plus, il s'agit d'un geste hygiénique permettant d’enlever toutes les bactéries pouvant éventuellement être présentes à l'entrée de l'urètre, ce qui permet donc de réduire les risques d’infection urinaire.
  2. Traiter les fuites : s’il vous arrive de perdre un peu d’urine, de temps en temps, en dehors de tout moment intime, il faut agir et vous soigner. Car même si en apparence cela ne représente pour vous aucun signe de grande gravité, ce n’est tout de même pas quelque chose à prendre à la légère, surtout avant toute aggravation.
  3. Faire une rééducation périnéale : cela va nécessairement passer par des exercices de rééducation du plancher pelvien. 
  4. Changer de position : en effet, certaines positions exercent une moindre pression sur la vessie et l’urètre.

D’autres solutions naturelles existent pour gérer plus facilement les petites fuites intempestives, comme adopter une bonne hygiène de vie. Cependant, si ceci est trop contraignant pour vous, notamment en cas de vessie hyperactive, des médicaments peuvent être prescrits ou encore une opération chirurgicale comme la pose de bandelette sous-urétrale qui permet de traiter de façon pérenne le problème des fuites urinaires.

Cette dernière solution ne peut être prescrite que si vos fuites sont trop handicapantes. Mais bien sûr avant d’en arriver là, les méthodes citées plus haut peuvent être une bonne base pour gérer efficacement les petites fuites.

Découvrez les protections pour femme contre l'incontinence urinaire et les fuites urinaires A Lovely Day.

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le :

Email