Besoin d’aide ? Parler à un de nos spécialistes.

Offre de bienvenue LIBRE20

(3x20% sur les 3 premières BOX, sur toute la gamme A Lovely Day)*

Je m’occupe d’un proche

Comment aider votre proche âgé à dédramatiser les fuites urinaires ?

10 décembre 2020

Partager
Aider un proche qui a des fuites urinaires

Les fuites urinaires des personnes âgées

 

On estime que 10% des personnes de plus de 70 ans et 25% des personnes de plus de 85 ans vivant à domicile sont concernées par les fuites urinaires. Comment s’explique cette prévalence de personnes âgées ?

Entre 35 000 et 50 000 litres d’urine...

Chaque personne évacue en moyenne entre 1,5 et 2 litres d’urine par jour. À l’échelle d’une vie cela peut faire entre 35 000 et 50 000 litres ! De quoi remplir les plus gros modèles de camions citernes ! Tout ça pour dire que le fait d’uriner est un acte routinier que l’on effectue, au jour le jour, presque sans avoir à y penser. C’est une mécanique qui fonctionne parfaitement bien, de manière automatique, mais qui peut se gripper avec l’âge.

Vieillissement et fuites urinaires

C’est une des lois de la vie : avec le vieillissement, notre système nerveux a tendance à moins bien fonctionner. Or c’est lui qui contrôle les fonctions de la vessie qui doit (sans que l’on ait à y penser) se dilater pendant le remplissage et se comprimer quand nous urinons.

► S’ajoute à cela une question de « tuyauterie » : le contrôle du robinet, que les médecins désignent sous le terme de « sphincter urétral », qui se situe au niveau du périnée.

► Chez les femmes, la ménopause entraîne une diminution de la production d’œstrogènes et, par conséquent, un relâchement du périnée.

► Chez les hommes, dans certains cas, l’augmentation de la prostate peut rendre plus difficile la vidange de la vessie.

Vous le saviez déjà : notre état de santé ne s’améliore pas avec le vieillissement. :) D’où l’importance de pouvoir compter sur l’aide d’un proche.

Dédramatiser la situation

Oser parler des fuites urinaires

Vous vous occupez d’un proche qui a des fuites urinaires ? Comment lui en parler ? L’une des premières choses à faire est de désamorcer la situation. Et n’oubliez jamais deux choses importantes : ce proche n’est pas le seul à avoir des fuites urinaires et vous n’êtes pas la première personne aidante qui doit trouver les mots pour aborder ce sujet. Marche à suivre :

► Il faut savoir faire preuve de compréhension et parler honnêtement.

► Il faut lui faire comprendre qu’elle doit continuer à mener une vie sociale normale et essayer, autant que cela est possible, de poursuivre les activités qu’elle avait auparavant.

► De banales fuites urinaires ne doivent pas bouleverser sa vie.

Voilà le cadre général. En fonction de la nature de la relation que vous avez avec votre proche, c’est à vous de trouver les mots appropriés. Sachez faire confiance à votre intuition.

Trouver la bonne protection

Le maintien d’une activité normale peut impliquer le port de protections adaptées à sa situation. Ici aussi, il est important de dédramatiser. Ce n’est finalement que quelque chose d’anodin. Faites comprendre à la personne aidée qu’elle n’est pas seule. Relativisez la question. Il suffit qu’elle regarde autour d’elle et qu’elle se dise que potentiellement une personne sur quatre de son âge porte déjà de telles protections. D’un seul coup, on se sent moins seul. :)

D’autant plus que les produits de la gamme « A Lovely Day » lui permettent de trouver la solution qui lui convient. Ces protections sont à la fois confortables et discrètes. Personne ne saura qu’elle en porte, et il est même probable qu’elle l’oublie elle-même. C’est justement la raison pour laquelle ces protections sont conçues : faire, tout simplement, comme si de rien n’était.

Établir une relation de confiance

Se rapprocher de l’autre

Dédramatiser les fuites urinaires en étant capable de parler de cette question avec la personne proche que vous accompagnez est un moyen de vous rapprocher d’elle. L’aider à comprendre qu’il ne se passe finalement rien de bien grave est un moyen de renforcer les liens qui vous unissent. C’est l’occasion d’établir une relation forte, sans gravité et avec beaucoup de clins d’œil. :)

Planifiez ensemble votre journée. Ne renoncez à rien. Et n’acceptez pas que la crainte d’avoir des fuites urinaires vous oblige à modifier votre programme. Cela peut facilement se surmonter. Alors pourquoi ne pas faire ce qui vous fait plaisir ? Il suffit simplement d’adapter les protections aux activités que vous pratiquez.

Les aidants peuvent également se faire aider !

Si vous voulez aider efficacement votre proche, vous devez aussi accepter que vous n’êtes pas totalement infaillible. C’est pourquoi vous devez parfois – vous aussi – être capable de faire appel à quelqu’un. En premier lieu, il convient de consulter votre médecin qui pourra faire un diagnostic et vous donner les conseils à suivre pour aider votre proche âgé à trouver le bon type de protections urinaires. Vous pouvez aussi faire appel aux services d’une aide à domicile qui pourra prendre le relai et aussi vous donner des conseils utiles. Dans certains cas, vous pouvez vous adresser à une assistante sociale qui vous indiquera les aides auxquelles vous pouvez prétendre. Pour bien aider, il faut parfois accepter d’être aidé...

 Découvrez les protections urinaires contre l'incontinence urinaire et les fuites urinaires A Lovely Day.

 

 

 

 

 

 

 

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le :

Email