Besoin d’aide ? Parler à un de nos spécialistes.

Offre de bienvenue LIBRE20

(3x20% sur les 3 premières BOX, sur toute la gamme A Lovely Day)*

Analyse de la vessie

Incontinence urinaire après prostatectomie

10 décembre 2020

Partager

Comment fonctionne l’appareil urinaire en temps normal ?

La vessie recueille l’urine qui a été rejetée par les reins. Le canal de l’urètre, qui évacue cette urine, est bloqué par deux sphincters qui, chez l’homme, sont situés immédiatement en dessous de la prostate.

Le sphincter interne est contracté inconsciemment en permanence (hormis lors de la miction), et les deux sphincters doivent agir pour évacuer l’urine. Le muscle du périnée sert aussi bien à la vessie qu’à l’intestin.

 

Lors de la miction, le muscle détrusor, situé autour de la vessie, permet de pousser le liquide vers l’urètre et la sortie.

L’ablation de la prostate affecte le fonctionnement de cette mécanique précise.

 

Pourquoi a-t-on une incontinence urinaire après la prostatectomie ?

Quelle est la cause de l’incontinence urinaire après la prostatectomie ?

Comme le sphincter est situé juste en dessous de la prostate, une fois la prostate enlevée, le périnée n’est pas habitué à réguler la miction seul et donc des troubles urinaires apparaissent, sous forme d’incontinence.

 

Il est donc nécessaire de donner au périnée un rôle plus important qu’avant l’opération. Cela se fait de nos jours avec une rééducation du périnée qui est bien connue des femmes après les accouchements.

Comme le cancer de la prostate ne touche qu’un homme sur huit en moyenne, cette rééducation du périnée est moins commune pour les hommes que pour les femmes.

Combien de temps dure l’incontinence après la prostatectomie ?

Ce travail du périnée prend la forme d’une pré-rééducation qui a lieu environ un mois avant l’opération, afin de commencer à habituer le patient. Elle se fait avec la prostate en place, puis, après l’opération, la rééducation commence afin de traiter cette incontinence. En particulier pendant cette période, le port de protections est nécessaire.

Quelles protections urinaires choisir ?

Il existe plusieurs différences entre les protections urinaires et les protections féminines. Les protections urinaires ne sont pas les mêmes que les protections hygiéniques féminines pour plusieurs raisons essentielles :

- Le sang n’a pas la même consistance que l’urine. C'est un liquide bien plus épais (l’urine est de l’eau, le sang contient des globules rouges).

- L'urine est un liquide bien plus acide que le sang. Le sang a un pH entre 7,35 et 7,45 et l’urine entre 4,5 et 6,5.

- Pendant une semaine de règles, une femme perd entre 40ml et 50ml de sang. Une vessie pleine contient près d’un demi litre chez l’adulte. Une protection féminine n’est donc pas conçue pour d’aussi grandes quantités de liquide.

- Les protections féminines peuvent être un peu mal adaptées à l’anatomie masculine.

 Pour ces raisons, des protections urinaires comme celles de « A Lovely Day » sont vivement recommandées.

 La rééducation du périnée est donc un moyen essentiel pour la réduction de l’incontinence après l’opération de la prostate. Cette incontinence et ces fuites se produisent, au début, nuit et jour, et avec une bonne rééducation, elles s’estompent petit à petit, jusqu’à disparaître totalement dans la plupart des cas.

Le retour à une vie normale sans fuites urinaires est un facteur important du bien-être.

Découvrez les protections urinaires pour homme contre l'incontinence urinaire et les fuites urinaires A Lovely Day.

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le :

Email