Besoin d’aide ? Parler à un de nos spécialistes.

Offre de bienvenue LIBRE20

(3x20% sur les 3 premières BOX, sur toute la gamme A Lovely Day)*

Sur l'incontinence

Fuites urinaires : les comprendre et les différencier

10 décembre 2020

Partager

Et si on parlait de l’incontinence urinaire ?

Il est important de comprendre pourquoi et comment on arrive à l’incontinence urinaire.

Cela est dû au fait que la pression sur l’abdomen (donc la vessie) augmente et qu’une petite quantité d’urine fuit. Dans ce cas précis, les muscles du plancher pelvien sont affaiblis, ce qui provoque une fuite d’urine. Cette situation peut apparaître lors d’un effort physique, d’une toux, d’éternuements, d’éclats de rire, etc.

Plusieurs facteurs favorisent l’incontinence urinaire et le relâchement de la vessie.

 

Les causes des fuites urinaires

 

Les causes chez votre parent varient selon le type d’incontinence:

 

-       La descente de la vessie

 

Elle n’affecte que les femmes et survient lorsque le tissu entre la vessie et le vagin est trop faible ou trop étiré pour supporter le poids de la vessie. Dans ce cas, la femme ne peut pas retenir ses urines qui décident parfois d’apparaître à n’importe quel moment.

Toutefois, la pratique d’exercices musculaires est généralement suffisante pour restaurer la vessie. Une intervention chirurgicale est également une solution, si cela est indiqué médicalement.

 

-       L’affaiblissement des muscles du plancher pelvien (périnée)

 

Ces muscles sont situés au bas du bassin. Ils sont particulièrement utilisés pour maintenir la vessie en place et contrôler l’écoulement de l’urine. Il peut arriver que la grossesse et l’accouchement les affaiblissent ou qu’ils se détendent avec l’âge.

 

-        La consommation excessive de certaines substances

 

Les boissons caféinées et alcoolisées peuvent avoir des conséquences sur la santé de vos proches âgés. Il est donc conseillé de les prendre avec modération ou de les remplacer par de l’eau qui est un atout pour la santé. Le tabac non plus n’est pas recommandé, tout comme certains médicaments et même des exercices trop intenses.

 

-       Les troubles de santé chroniques

 

Si le corps a quelque chose qui le dérange, il va le faire comprendre d’une façon ou d’une autre. L’incontinence peut en être une. Dans ce cas précis, l’organisme n’arrive plus à contrôler les muscles de la vessie par les nerfs. Par conséquent, même si votre parent ne veut pas uriner, il lui est difficile, voire impossible, de se retenir.

Cela arrive souvent quand on a par exemple la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques ou une lésion de la moelle épinière.

 

-       Les maladies de la prostate ou les conséquences d’une chirurgie de la prostate

 

Il peut arriver que la prostate ou une opération de celle-ci soient une des causes des troubles urinaires de votre proche. Il est vraiment conseillé dans ce cas de voir le médecin pour qu’il puisse non seulement proposer le traitement adéquat, mais aussi statuer sur l’état de la prostate.

 

-       La constipation

 

Elle peut provoquer des fuites chez votre proche s’il ne va pas constamment aux toilettes ou qu’il mange des aliments qui troublent son transit, le rectum peut être affecté et entraîner une incontinence.

 

C’est pour cette raison qu’il est important de distinguer les différents types d’incontinence afin de trouver des solutions adéquates pour les limiter, les retarder ou mieux encore, les éviter.

Distinguer les types de fuites urinaire

Les différents types d’incontinence urinaire

- L'incontinence urinaire liée à l’effort est un type d'incontinence urinaire qui cause des fuites involontaires en raison de toute activité physique augmentant la pression abdominale. Lors d’un fou rire, si la personne soulève un objet lourd ou encore durant une simple marche, il peut arriver qu’un écoulement arrive sans prévenir.

 

- L’incontinence par regorgement est principalement liée à une vessie distendue et relâchée. C’est généralement dû à un blocage nerveux ou à des lésions provoquant une contraction désordonnée des muscles de la vessie. Cette forme est la plus courante chez les hommes.

 

- L’incontinence par impériosité, plus communément appelée incontinence urinaire d'urgence. Contrairement à l’incontinence urinaire d’effort, il n’y a pas dans ce cas de déclencheurs externes. L’envie d’uriner apparaît soudainement et ne peut pas être reportée.

Vous pouvez aussi la reconnaître sous l’appellation de « vessie hyperactive » en raison de l’envie d’uriner pressante accompagnée d’une faible quantité d’urines qui s’écoule. Il s’agit d’un type rare d’incontinence chez les femmes.

 

- L’incontinence urinaire mixte, combinaison d’une incontinence par impériosité et d’une incontinence liée à l’effort.

 

Comme vous pouvez le constater, il n’y a pas qu’une sorte d’incontinence, mais plusieurs incontinences urinaires. Pas de soucis cependant : il existe de nombreuses solutions pour y remédier et elles sont faciles à suivre.

 

Quelle solution adopter face aux fuites urinaires ?

 

Il existe de nombreuses solutions très efficaces, comme les protections hygiéniques confortables, sûres, discrètes pour votre bon plaisir. Alors, pas la peine de rester au lit à cause des fuites urinaires ! Au contraire, rien n’empêche vos parents âgés de vivre et de profiter de chaque jour en faisant leurs différentes activités du quotidien. Bien protégés, ils peuvent passer du temps avec des proches, rire, danser, faire des balades et passer des nuits paisibles. C’est à cela que servent les protections « A Lovely Day ».

 

Vous pouvez aussi rééquilibrer leur alimentation en faisant en sorte qu'ils consomment plus de légumes, de fibres et qu'ils mangent moins d’aliments constipants. Conseillez-leur de boire beaucoup d’eau et de rester hydratés, surtout en été.

 

Vérifiez le confort des sous-vêtements, privilégiez le coton à la place du synthétique afin de permettre au corps de respirer plus librement et d’éviter la transpiration. Leur hygiène corporelle est très importante.

 

Il est recommandé de pratiquer des exercices de rééducation du périnée dits de Kegel

 

Veillez à ce qu’ils n’effectuent pas cet exercice avec une vessie pleine ou en urinant. Idéalement, cet exercice devrait être fait en position couchée, mais il peut aussi se faire en position assise. Il suppose la contraction répétée des muscles pelviens. Pour ce faire, demandez-leur de contracter simplement leurs muscles du périnée pendant 5 secondes puis de les relâcher pendant 10 secondes. Qu’ils répètent l’exercice une dizaine de fois, au moins 4 à 5 fois par semaine.

 

Et surtout, sentez-vous libre d’aborder le sujet avec eux, ayez des échanges régulièrement. En parler fait du bien et permet d’éviter les tabous. Si vous voulez en discuter ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous écrire à l’adresse : coach@alovelyday.com.

Cet article vous a-t-il été utile ? Partagez-le :

Email